Maison > Nouvelles > Nouvelles de l'industrie > Réimpression : Le président de.....

Nouvelles

Réimpression : Le président de la République centrafricaine assiste à la cérémonie de lancement de l

Le 15 mars, heure locale, s'est tenue sur le site du projet la cérémonie de lancement du projet de réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Boali II entrepris par CGGC, filiale d'Energie Chine. Le président de la République centrafricaine, S.E. Faustin-Archange Touadéra, a illuminé le modèle miniature en personne et annoncé son lancement officiel. Plus de 300 invités, dont le Premier ministre, le président de l'Assemblée nationale et le ministre de la Planification de la République centrafricaine, l'ambassadeur de Chine en République centrafricaine, des ambassadeurs étrangers, des représentants de la Banque africaine de développement et le personnel concerné de CGGC International et du projet Le département a assisté au lancement du projet avec plus de 500 résidents locaux.

Le discours du Ministre de la Planification et Maire de Boali de la République Centrafricaine a exprimé la sincère reconnaissance pour le soutien de CGGC aux projets de construction énergétique en République Centrafricaine. Parallèlement, on espérait également que CGGC tirerait pleinement parti de ses avantages professionnels et techniques pour construire la centrale le plus rapidement possible, afin de soulager la pression de l'approvisionnement électrique dans le centre-ville de Bangui, de stimuler l'emploi local et de profiter à la population locale.

Le projet de réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Boali II est le premier lot du projet d'interconnexion au réseau République centrafricaine - République démocratique du Congo financé par la Banque africaine de développement. En tant que projet essentiel de la République centrafricaine concernant les personnes»Il s'agit de la restauration de la centrale hydroélectrique Boali II existante, de l'agrandissement de la centrale et de la construction de deux nouvelles unités. Une fois achevé, le projet améliorerait considérablement la situation actuelle de pénurie d'électricité à Bangui, la capitale de la République centrafricaine.